Estuaire de la Gironde

Vous êtes ici : Estuaire Gironde / Catalogue / Tout l'annuaire / Grotte de Pair-non-Pair

Grotte de Pair-non-Pair

  • Type de lieux :

    Visites guidées et balades accompagnées

  • 2, Chemin de Pair-non-Pair   33710   Prignac et Marcamps

  • Téléphone :

    05 57 68 33 40

  • Site Internet :

    Voir le site

La grotte de Pair-non-Pair est située sur la commune de Prignac-et-Marcamps a été découverte en 1881 près de la vallée du Moron par un éminent archéologue local, François Daleau et renferme des représentations préhistoriques datant de de l'Aurignacien (entre 33 000 et 26 000 ans avant Jésus-Christ)

Elle est la seule grotte ornée de Gironde et fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 20 décembre 1900

Découverte de la Grotte

La découverte de la grotte de Pair-non-Pair est le fruit du hasard : rien en surface ne laissez supposer l'existence d'une cavité souterraine. En 1881, une vache qui paissait dans un pré situé sur la terre de Laborde s'est coincé la patte dans une ornière. Le domestique de Monsieur Barberin, propriétaire de la terre, découvre la grotte en dégageant la vache : celle-ci avait mis au jour un occulus situé dans la salle des gravures de Pair-non-Pair.
Dès le 8 mars 1881, François Daleau y entreprend des fouilles.Il y découvre de nombreux outils et traces d'occupations humaines à l'Aurignacien et au Gravettien. Sont répertoriés : 15 000 outils en silex, des os, de l'ivoire ainsi que 6 000 ossements d'animaux. Les produits de ses fouilles sont exposés au musée d'Aquitaine et au Muséum d'histoire naturelle de Bordeaux.

Les gravures

En entrant dans la grotte vous distinguerez  parfaitement une dizaine de gravures rupestres d'animaux : on remarque que les petits animaux et les oiseaux sont absents, tandis que les carnivores ne sont représentés que par quelques ours et un félin.
La plupart des animaux gravés sur les parois sont représentés par paire. Ainsi, vous verrez deux mammouths, deux aurochs face à face semblant se défier, un cerf face à une biche, deux chevaux côte à côte. Un de ces chevaux, surnommé l'Agnus Dei par les premiers explorateurs de la grotte, est représenté de trois-quarts avant avec la tête retournée vers sa croupe, ce qui donne à la gravure une impression de mouvement.

Dans la salle des gravures figure la représentation d'un megaloceros :  le plus grand cervidé de tous les temps. Il ressemblait à un daim de grande taille dont les bois mesuraient jusqu'à 3,50 m d'une extrémité à l'autre. Il n'existe dans le monde que douze représentations pariétales de megaloceros.

Les visites

La grotte se visite toute l'année mais étant petite, le nombre de visiteurs est limité à 18 personnes par groupe, et la réservation préalable est obligatoire.
Un nouveau bâtiment d'accueil modernisé a été conçu en 2008 en chêne brut, béton, verre, métal noir et cuivre pour le toit par l'architecte Patrick Hernandez.