Estuaire de la Gironde

Vous êtes ici : Estuaire Gironde / Découvrez l'Estuaire / Un plan d’eau singulier / Les bateaux du patrimoine

Les bateaux du patrimoine

On les appelle bateaux de travail. On les imagine forts et résistants, ou rapides et maniables, selon la nécessité, compagnons des hommes au fil de l’eau.

Bien sûr, leur temps a passé, mais il n’est pas rare de croiser encore, sur l’estuaire ou dans un port, la belle silhouette d’un bateau d’autrefois. Seuls moyens de transport jusqu’à l’arrivée du chemin de fer, les gabares ont sillonné la Gironde jusqu’au XIXe siècle. Bateaux à faible tirant d’eau, de 15 à 35 m de long, acceptant de lourdes cargaisons, elles chargent et déchargent les marchandises et font l’essentiel du cabotage. Elles croisent les bateaux de pêche traditionnels, plus petits, (environ 6 m), filadières qui fonctionnent à la voile puis s’adaptent au moteur, et yoles qui pouvaient être maniées à la godille. Les premières sont restées en service jusqu’au milieu du XXe siècle, les secondes sont encore présentes dans les ports d’estuaire, reconnaissables à leur silhouette au ras de l’eau et à leur petit abri en toile.

Les chaloupes et cotres de pilotage de la fin du XIXe, furent aussi des bateaux emblématiques de l’estuaire. Rapides et sûrs, ces « bateaux sublimes » de l’aveu même d’un charpentier de marine, stationnaient dans les ports de Pauillac, Blaye, Royan, Saint-Georges-de-Didonne. Rénovés par des passionnés, participant régulièrement aux rassemblement de vieux gréements, ces embarcations naviguent toujours, rappelant à leur passé les nouveaux bateaux de l’estuaire.