Estuaire de la Gironde

Vous êtes ici : Estuaire Gironde / Découvrez l'Estuaire / Le patrimoine / Villas et stations balnéaires

Villas et stations balnéaires

Plutôt gaie, colorée, voire carrément fantaisiste, l’architecture balnéaire évoque le temps de la villégiature. Ce sont les Bordelais qui lancent la mode au XIXe siècle en s’installant pour l’été sur les plages de l’embouchure, Royan, Saint-Georges-de-Didonne, Saint-Palais-sur-Mer, Soulac.
 

Une rupture architecturale

Fini les petites maisons basses en matériaux traditionnels qui tournent le dos aux intempéries océanes. Les « Étrangers » comme on les appelait alors, érigent des villas verticales, en matériaux industrialisés. Ils veulent voir la mer et ils veulent être vus. Sur des modèles de chalets, de cottages et de castels, l’architecte et le propriétaire improvisent et se démarquent, en cherchant le détail réjouissant, la touche de couleur, la sculpture inédite. Ils se laissent aller parfois à parodier la pagode orientale ou le château médiéval.
 

Les années 50

Royan offre une variation balnéaire unique en France. Après la destruction partielle de la ville en janvier et avril 1945, les architectes et urbanistes ont le champ libre pour créer une ville moderne. Inspirés par la nouvelle architecture brésilienne, ils déclinent une nouvelle version du balnéaire, géométrique, aérée, colorée, fonctionnelle, avec des monuments innovants désormais classés monuments historiques comme l’église Notre-Dame, le marché, le Palais des Congrès ou le temple.