Estuaire de la Gironde

Vous êtes ici : Estuaire Gironde / Découvrez l'Estuaire / Une géographie hors-normes / Limites géographiques

Limites géographiques

Les géographes s’accordent à dire que les limites de l’estuaire forment un triangle entre la Pointe de la Coubre sur la rive droite, la Pointe de Grave sur la rive gauche et le Bec d’Ambès en amont.

La limite aval du domaine maritime, quant à elle, est située entre la Pointe de Suzac, à Saint-Georges de Didonne et la Pointe de Grave, au Verdon-sur-mer. Pour faire simple, on peut prendre comme point de repère le phare de Cordouan, majestueuse sentinelle gardant l'estuaire. 

Au sud, il est bien difficile de définir la limite amont de cet Estuaire, selon le critère de définition que l'on retient : 
  • Le bec d'Ambès constitue la limite de salinité de l'eau. Au delà, dans la Garonne et la Dordogne, l'eau devient douce.
  • Mais si l’on choisit de prendre en compte l’influence dynamique de la marée, c'est-à-dire jusqu’où la marée se fait ressentir, l'Estuaire s'étend jusqu'à Casseuil sur la Garonne, et jusqu'à Castillon sur la Dordogne, à plus de 70 kilomètres du Bec d'Ambès !
  • Sans oublier les liens historiques… La ville de Bordeaux ou celle de Libourne par exemple, sont parfois considérées comme estuariennes, même si elles sont situées respectivement sur la Garonne et la Dordogne qui ne forment l’estuaire qu’une fois réunies. C'est ainsi que lors de la dernière édition de la fête du fleuve, on pouvait lire sur les quais :  "Bordeaux invite son estuaire"
Quelque soient les limites que l'on veut bien lui prêter, l'Estuaire s'étend sur deux départements (Charente-Maritime et Gironde) et deux régions (Poitou-Charentes et Aquitaine)